Extrait de Show Me the Way (Fight For Me #1) d’A.L. Jackson

 

 

ALJackson-ShowMetheWayBookCover525x8_MEDIUM.jpg

 

SHOW ME THE WAY, le premier tome de la nouvelle série d’A.L. Jackson, Fight for Me, sort le 2 octobre 2017 en VO, et vous allez pouvoir en savourer ici un extrait!!

Voilà ce que l’on en dit déjà:

« This book is absolutely perfect.” – Corinne Michaels, New York Times Bestselling Author.

 

 

Description (VO):

Rex Gunner. As bitter as he is beautiful.

The owner of the largest construction company in Gingham Lakes has been burned one too many times. His wife leaving him to raise their daughter was the last blow this single dad could take. The only woman he’ll let into his heart is his little girl.

Rynna Dayne. As vulnerable as she is tempting.

She ran from Gingham Lakes when she was seventeen. She swore to herself she would never return. Then her grandmother passed away and left her the deed to the diner that she once loved.

When Rex meets his new neighbor, he knows he’s in trouble.

She’s gorgeous and sweet and everything he can’t trust.

Until she becomes the one thing he can’t resist.

One kiss sends them tumbling toward ecstasy.

But in a town this size, pasts are bound to collide. Caught in a web of lies, betrayal, and disloyalty, Rex must make a choice.

Will he hide behind his walls or will he take the chance . . .

****

Ajoutez-le à votre liste Goodreads: http://smarturl.it/SMTHGoodreads

Pour recevoir les alertes de publication sur Amazon: http://smarturl.it/liveonamzn

Livres (format papier) signés: https://www.aljacksonauthor.com/signed-copies

****

EXTRAIT / EXCERPT:

Fashion male retro sepia portrait

© 2017 A.L. Jackson Books

Tension roiled between us. That tether pulled taut. Drawing us closer. I swallowed around it and reached for the latch. He was quick to open his door, jumping out and rounding to my side before I had time to step out of his massive truck. He helped me down, and his hand scorched where he aided me by holding on to my elbow.

“Let me walk you to the door. Last thing I need to be worried about is you here by yourself and some asshole taking advantage of you.”

He quirked this belly-flopping grin that pierced me like an arrow. “Unless of course that asshole is me.”

He barely angled his head to the side. There was something so endearing and self-deprecating about it. Everything about him right then was at odds with the surly, bear of a man I’d met weeks ago, the man exposing himself, layer by layer.

I lifted my chin, both in strength and vulnerability, tossing all the uncertainties and questions out into the open. “Should I be afraid?”

“Yeah, you should be.” His response was hard, but there was no missing the fact his irritation was aimed at himself. He set his palm on the small of my back, helping me through the gravel drive in my heels, an inch behind as we ascended the porch steps.

We crossed the planks. That tension wound higher with each step until we were nothing but needy pants at my door. Slowly, I turned around to face him.

His presence sent a ripple of energy vibrating across the floorboards, the overwhelming sight of him the owner of my breath.

He stood beneath the faint glow of the hurricane lamp that hung outside the door. A sculpture of sinewy muscle and raw strength, forged through years of obvious physical labor. Every inch of him was rugged, from those roughened, callused hands to the crinkles set deep at the edges of his eyes.

The man was a carving of pure, daunting beauty.

“What exactly am I supposed to be afraid of, Rex?” My brow twisted, and my voice quieted with the admission. “Because when I’m around you, the last thing I feel is afraid.”

“I fuck everything up, Rynna, and the only thing I’ve got to offer you is my mess. I can’t do this.”

Restraint rumbled in his chest, the sound so deep I felt it shake the ground beneath my feet.

I gently cupped one side of his rugged face. “I’m not afraid.”

It was a promise.

An appeal.

“You should be,” he grated. “Warned you, my shit doesn’t ever end well.”

“Maybe that’s a chance I’m willing to take.”

He groaned and he planted his hands high above my head. The man panted above me, torn, desperate, his nose just brushing mine. “God damn it, Rynna. God damn it.”

I felt the moment he broke. When the thread pulled too tight and this mesmerizing man snapped. His mouth descended on mine.

Overpowering.

Overwhelming.

Dizzying.

Lips and tongue and nips of teeth.

And those hands. They were on my face. My neck. My waist. Somehow, I managed to hold on to him and spin away as I fumbled with the lock. He pressed against my backside, his cock against my bottom, and his mouth leaving a trail of fire at the side of my neck. We stumbled into the darkness of my house, breaking apart as I turned to face him.

The only light trickled down from the lamp I’d left on upstairs.

Slowly, he clicked the door shut behind him. We stood there, two feet away from each other, staring.

Chests heaving.

Before we collided.

A tangle of tongues and bodies.

The man frantic, trying to touch me everywhere.

“What am I doing? Fuck, what am I doing?” he muttered incoherently, kissing me deeper. Madder. Wilder.

I pushed up on my toes and tore my mouth from his so I could kiss down the strong column of his throat. His head thudded back against the door, his entire body pressing against it as if he needed it to keep him standing.

He grated my name, and I kept kissing at his throat while I worked free the button on his jeans, hands shaking.

Every reservation spun out of control.

Out of reach.

It was only spurred further when the defined muscles of his abdomen jumped and twitched beneath my touch, when he mumbled, “You’re killing me, Rynna. Fucking killing me.”

Desire rippled from him in heady waves.

And I felt so brave and bold, my kisses brazen as I nipped at the hollow of his throat.

Before I could consider it—the ramifications and the repercussions and the distinct threat to my heart—I dropped to my knees.

I refused to think of anything but setting him free.

Hoping he’d find a little of that freedom in me.

****

J’ai vraiment hâte de le lire !

Suivre l’auteure:

IMG_0567TUBWcrop

Newsletter: http://smarturl.it/NewsFromALJackson

Facebook: http://smarturl.it/ALJacksonPage
Reader Group: http://smarturl.it/AmysAngelsRock
Amazon: http://smarturl.it/ALJacksonAmzn
Bookbub: http://smarturl.it/ALJacksonBookbub
Twitter: @aljacksonauthor
Instagram: @aljacksonauthor
Snapchat: @aljacksonauthor

 

Couverture: Scandalous – LJ Shen

 

LJSScandalousBookCover6x9_HIGH

 

Ça y est, la cruelle attente est sur le point de finir, et aujourd’hui est un grand jour pour les fans de L.J. Shen, avec la révélation de la couverture de SCANDALOUS, le troisième tome de la série Sinners of Saint, l’histoire de Trent.

Le livre sort en VO le 29 septembre prochain!

Je vous laisse savourer. Les mots sont inutiles 🙂

 

LJSScandalousBookCover6x9_BW_330

 

Description (VO):

They call him The Mute for a reason.

Hard, cold and calculated, he rarely speaks.

When he does, it’s with disdain.

When he does, his words aren’t meant for me.

When he does, my stomach flips and my world tilts on its axis.

He is thirty-three.

I am eighteen.

He’s a single dad and my father’s business partner.

I’m just a kid to him and his enemy’s daughter.

He’s emotionally unavailable.

And I am…feeling. Feeling things I shouldn’t feel for him.

Trent Rexroth is going to break my heart. The writing isn’t just on the wall, it’s inked on my soul.

And yet, I can’t stay away.

A scandal is the last thing my family needs. But a scandal is what we’re going to give them.

 And oh, what a beautiful chaos it will be.

****

Add to GoodReads: https://goo.gl/rBwXhs

 

Commencez la série dès aujourd’hui avec VICIOUS!

(Gratuit avec Kindle Unlimited)

Amazon US: http://amzn.to/2xdCsQ6

Amazon UK: http://amzn.to/2jzngb4

GoodReads: http://bit.ly/2hUo31f

 

Suivre LJ Shen:LJSHENLogo

Facebook: https://www.facebook.com/authorljshen/

Twitter: https://twitter.com/lj_shen

Pinterest: https://www.pinterest.com/authorljshen/

Instagram: https://www.instagram.com/authorljshen/

Mailing list:

http://bit.ly/2umcYPg

http://www.authorljshen.com/

 

 

Couverture de Protector’s Claim – Airicka Phoenix

Protector's Claim - Amazon

 

PROTECTOR’S CLAIM, la prochaine Dark Romance d’Airicka Phoenix, sort le 31 octobre en VO!

J’ai eu un gros coup de foudre avec cette auteure il y a quelques mois, en lisant Blood Script, et dans un genre littéraire qui n’est pas le mien d’habitude.

J’ai donc hâte de le lire et de vous faire part de mes impressions!

En attendant, profitez de sa couverture à la fois élégante, sobre, dark… et sexy.

 

La couverture, plus en détail:

Pageflex Persona [document: PRS0000039_00005]

Genre: Dark Romance
Cover Designer: Airicka’s Mystical Creations

 

 

Trame (VO):

 

Gabrielle Thornton

I made a mistake.

I allowed myself to be born. I allowed myself access into a life that wasn’t mine, and for that, I had willingly submitted my body and soul to a man whose sadistic pleasures knew no bound, a man who relished in my pain as much as he craved my flesh.

A monster I would do anything to escape.

But what if I could make it stop? What if the cost of freedom was a single night in a stranger’s arms? What if one final sin was all I needed to commit to find peace?

Kieran Kincaid

I had always known of the sickness that lived inside my father, the demons who controlled the man. His death was a blessing to every innocent he’d destroyed with his dark hunger.

Yet, despite his demise becoming my curse, a shackle trapping me in his twisted secrets, it lured me to it, too. It promised me the thing I coveted above all else. It seduced me deeper into the world I wish I knew nothing of, but there was no turning back, not even if by accepting, by taking what didn’t belong to me made me a monster like him.

Gabby would finally be mine.

****

Ajoutez-le à votre liste Goodreads: https://www.goodreads.com/book/show/36152314-protector-s-claim

Pré-commande (Thunderclap Pre-Order): https://www.thunderclap.it/projects/61724-protector-s-claim-preorder

 

Suivre l’auteure:Airicka Phoenix

 

 ★Newsletter:  → http://bit.ly/2xeO3Pl

☆ INSTAGRAM → http://bit.ly/2hmbhLO

★ FACEBOOK → http://bit.ly/2hqScFG

☆ TWITTER → http://bit.ly/2hn5fI1

★ BOOKBUB → http://bit.ly/2lEuozU

☆ GOODREADS → http://bit.ly/2hFF9zi

★ PINTEREST → http://bit.ly/2hm8qCH

☆ WEBSITE → http://bit.ly/2gxoIr8

☆ AIRICKA’S COZY CORNER → http://bit.ly/2vZ6of2

★ AIRICKA’S INFERNAL PLAYGROUND → http://bit.ly/2gsYBy9

 

Précédents livres:

 

» Amazon → http://amzn.to/2xcUxhi

» Barnes & Noble → http://bit.ly/2gsSyd4

» iBooks → http://bit.ly/2gRXj0V

» Signed Paperbacks → http://bit.ly/2hbSKkW

 

Amnesty [Amnesia #2] – Cambria Hebert

AMnesty GR

Titre : AMNESTY

Série : Amnesia (#2)

Auteur : Cambria Hebert

Date de parution (VO) : 18 août 2017

Genre : Romance Suspense

380 pages

 

Trame (VO):

There’s freedom in remembering.

My past is a double-edged sword.
Damned if I do remember, damned if I don’t.
Remembering beyond the horrors I already have will change me. Change us.
But, what if I’m living a lie? What if everything I thought was wrong, what if who I thought I was is wrong?
If not her, then…
Who am I?
Eddie says it doesn’t matter, but deep down I’m terrified it does.
I’m trapped. Held prisoner by a past I can’t remember and a future that might not belong to me.
There’s a light though, not at the end of the tunnel… But wavering in the distance, calling to me from Rumor Island.
That light, it scares me far more than darkness. Am I brave enough to confront it?
So many questions, so few answers.
I don’t have a choice; the truth always finds a way to the surface. Finally learning who I really am will be a permanent life sentence:
Total punishment or absolute amnesty.

****

Après avoir refermé Amnesia, j’avais vraiment hâte de replonger dans les brumes de ce mystérieux lac pour découvrir le dénouement de cette histoire.

En dépit de l’atmosphère oppressante des lieux, des mystères qui semblaient être sur le point d’être percés à jour et des secrets qui menaçaient d’être atroces.

Comme l’héroïne, le lecteur ressent ce besoin de « savoir » enfin, tout en pressentant la terreur de ce que recouvrer la mémoire implique : « ressentir » les émotions que son subconscient avait refoulées, et donc « revivre » les évènements traumatisants et risquer d’être définitivement et irrémédiablement brisée.

Encore une fois, il est difficile d’écrire cette chronique sans rien dévoiler de l’intrigue…

Amnesia a besoin de « savoir », et pour ce faire, elle n’a qu’une voie à suivre : oser revenir sur les lieux où tout semble avoir commencé.

C’est donc le début d’un voyage éprouvant, où Amnesia et Edward vont devoir surmonter leurs peurs, mais également affronter ce qu’ils vont y trouver.

Le passé et le présent.

La terreur, l’horreur.

La vérité.

Pourront-ils le surmonter ?

20840767_1438576426223294_8847263285821471218_n

MA NOTE : 4,5/5

C’était intense.

Cette île renfermait tellement de secrets, d’horreurs, pendant toutes ces années et sous le nez des habitants de cette petite bourgade….

Amnesia et Edward vont voir comment le passé va entrer en collision avec le présent, pour bouleverser et remettre en question leur propre futur.

Recherche d’identités, choix à faire, amitiés à préserver et à sauver, pardon, trahisons, manipulations.

Un certain personnage m’a donné la chair de poule jusqu’à la fin.

Le dénouement n’est pas « parfait », en ce qu’il est réaliste, mais également plein d’espoir, même pour ce personnage en particulier.

Car après tout, on ne peut pas ressortir complètement indemne de ces années de captivité – et de tortures – passées sur cette île.

Chaque personnage apprend à assumer le passé, à trouver sa place dans le présent, et peut-être à aspirer à un avenir paisible, tourner la page ou du moins à commencer à guérir.

Et je sens que l’auteur a peut-être d’autres histoires autour de ce lac.

Une belle histoire d’amour et de suspense.

*** Mes remerciements à l’auteure***

20770023_1435368276544109_1522341310225959846_n

Most of All You – Mia Sheridan

19225015_1934062006809723_5645939970966966401_n

Titre : MOST OF ALL YOU

 Auteur : Mia Sheridan

 Date de parution (VO) : 17 octobre 2017

 Genre : romance contemporaine

352 pages

 Trame (VO) :

A broken woman . . .

Crystal learned long ago that love brings only pain. Feeling nothing at all is far better than being hurt again. She guards her wounded heart behind a hard exterior, and carries within her a deep mistrust of men who, in her experience, have only ever used and taken.

A man in need of help . . .

Then Gabriel Dalton walks into her life. Despite the terrible darkness of his past, there’s an undeniable goodness about him. And even though she knows the cost, Crystal finds herself drawn to Gabriel. His quiet strength is wearing down her defenses and his gentle patience is causing her to question everything she thought she knew.

Only love can mend a shattered heart . . .

Crystal and Gabriel never imagined that the world that had stolen everything from them would bring them a deep love like this. Except fate will only take them so far and now the choice is theirs: Harden their hearts once again or find the courage to shed their painful pasts.

 ****

 

« Just sand and pressure and time. »

Ce blog a été créé il y a pratiquement neuf mois. Mais il est le fruit de beaucoup d’heures de lecture, beaucoup de pages tournées, et de livres dévorés.

Et surtout, il est le résultat d’une « rencontre », un coup de cœur.

Après plusieurs années sans pouvoir lire aussi souvent que je l’aurais souhaité, j’ai eu l’occasion de lire Archer’s Voice il y a deux ou trois ans.

Mon premier livre en VO, mon premier Mia Sheridan.

Et c’est là que tout a réellement commencé.

Archer’s Voice fait partie de mes favoris absolus, et depuis, je n’ai pas pu m’empêcher de suivre l’auteure dans ses différents livres, en VO puisqu’elle n’avait pas encore été publiée en France (je n’en ai plus que trois à lire, il faut que je trouve le temps).

Donc lorsque j’ai eu l’immense honneur de recevoir MOST OF ALL YOU, j’étais aux anges, parce que c’était de la part de l’un de mes auteurs préférés, et parce que je savais que je n’allais pas être déçue. Comme avec chacun de ses livres.

MA NOTE : 5/5

MOST OF ALL YOU est l’histoire d’amour de « Cristal » – une jeune stripteaseuse qui a longtemps renoncé à toute forme d’espoir ou de rêves, et qui a appris à ne plus se fier aux hommes – et Gabriel, un jeune homme qui a également été brisé étant petit, puisqu’il a été enlevé et enfermé dans une cave pendant des années, jusqu’à ce qu’il réussisse enfin à échapper à son tortionnaire –.

Cristal remarque Gabriel parmi le public qu’elle a appris à détester, et la première chose qu’elle pense, c’est qu’il n’a rien à faire dans cet établissement.

Elle est tout aussi surprise de recevoir sa visite dans sa loge, lorsque Gabriel lui demande de l’aider à s’habituer au contact humain, plus particulièrement à celui d’une femme. C’est l’une des séquelles qu’il conserve de son passé.

Nous avons donc deux héros brisés, physiquement et émotionnellement.

Au fil des pages, l’auteure nous en dévoile toujours un peu plus, et nous apprenons à comprendre un peu mieux la froideur de Cristal, et à aimer encore plus l’humanité de Gabriel.

Autant vous le dire tout de suite, ce livre est parfois très dur à lire…

Le premier chapitre est déjà assez déchirant, mais lorsque nous découvrons progressivement ce que chacun des héros a enduré, lorsque certains moments ou phrases du passé leur reviennent, et lorsque certains faits se produisent dans le présent, c’est douloureux.

Mais si ce livre a des aspects sombres et cruels, où l’être humain prouve qu’il est capable du pire, il y a également beaucoup de symbolisme et de lumière, d’espoir, et bien étendu, d’amour.

Le livre est donc à l’image de Cristal et de Gabriel.

Chacun semble avoir survécu à sa façon, l’une en se refermant totalement, rejetant toute forme de lien affectif, d’espoir, de rêves, et l’autre en se plongeant dans l’art.

Chacun a été profondément meurtri, mais il semble que Cristal soit incapable de regarder de l’avant, en dépit de la patience de Gabriel.

Le lecteur arrive à se demander si elle pourra jamais revenir vers la lumière, avec l’aide de son « ange gardien ». Elle peine à reprendre confiance, elle est bourrée d’insécurités et de doutes et vit dans l’attente que tout espoir qu’elle déciderait enfin d’embrasser lui sera bientôt à nouveau arraché.

Parmi tous les livres de Mia Sheridan, Archer’s Voice est toujours mon préféré, mais Most Of All You le suit de très près.

J’y retrouve ce qui me fait autant apprécier la plume de l’auteure : une belle histoire d’amour, des moments déchirants, des personnages dont on tombe irrévocablement amoureux dès les premières pages, une histoire d’amour magnifique, une prose poétique, des rebondissements, des moments où il est difficile de respirer, et d’autres où l’on ose reprendre espoir.

Je ne peux donc que vous recommander ce roman.

Avec des mouchoirs.

Que c’était bon. Et beau.

21462730_1971832433032680_8021814347280032013_n

***Mes remerciements à l’auteure***

 

 

 

 

 

 

Amnesia [Amnesia # 1] – Cambria Hebert

35150954

 

Titre : AMNESIA

Série : Amnesia (#1)

Auteur : Cambria Hebert

Date de parution (VO) : 10 juin 2017

Genre : Romance Suspense

323 pages

Trame (VO):

I washed ashore in a little lake town.
A place where everyone knows everyone, yet…
No one knows me.
I don’t know me.
If a woman doesn’t know her own name, does she really exist?
I don’t know my natural hair color, my birthdate, or where I live.
I am invisible.
To everyone, to everything, even to myself.
Except to him.
I see the recognition deep in his stare, the way it lingers on my face as if I’m a puzzle he’s desperate to put together.
I just want answers, the truth… knowledge.
His lips are sealed. Still, his eyes beguile me.
I can’t trust anyone, not even myself. Someone wants me dead, the same someone who tried to bury me in a watery grave.
They’ll come for me again… I won’t know their face.
I don’t even know mine.
I am amnesia.

****

21271325_1453998351347768_5426009449520381324_n

Une jeune fille se réveille complètement amnésique dans un hôpital.

On lui apprend qu’elle est restée dans le coma plusieurs semaines, que personne ne la connaît, que personne n’est venu la réclamer et qu’elle porte de nombreuses traces et cicatrices de sévices sur son corps.

Elle apprend que c’est un jeune homme, Edward, qui l’a trouvée flottant dans le lac de cette petite bourgade.

Il est venu lui rendre visite chaque jour depuis.

La seule certitude qu’elle a, c’est ce lien, la connexion qu’ils semblent avoir.

Il la regarde comme s’il attendait d’elle des réponses, pourtant elle a beau s’efforcer, rien n’y fait, son cerveau a bloqué tout souvenir de son passé.

Les médecins lui disent qu’il s’agit d’un mécanisme de défense que son corps a utilisé pour se protéger d’un traumatisme sans doute atroce.

Amnesia, c’est le prénom qu’elle s’est donné, finalement. Cela lui va bien, à cette fille sans passé, et au futur plus qu’incertain, surtout lorsque d’étranges évènements semblent se produire autour d’elle.

Souhaitant désespérément retrouver la mémoire, et par là même, sa vie, elle commence à se demander si recouvrer la mémoire ne serait pas pire que l’ignorance, si les souvenirs ne seraient pas la porte vers l’enfer de ce qu’elle a subi.

Puis dans cette petite ville où tout le monde se connaît, les rumeurs courent, et elle finit par apprendre que onze ans plus tôt, une adolescente avait disparu dans ce même lac et que personne ne l’a jamais revue.

Qui est réellement Amnesia ?

Que s’est-il réellement passé il y a tant d’années ?

Et cet étrange pressentiment d’être observée, cette sensation qu’elle n’a peut-être pas échappé définitivement à la mort ?

La vérité ne sera-t-elle pas pire que l’ignorance ?

20727994_1430211833726420_406845060405854844_n

MA NOTE : 4,5/5

Lire AMNESIA, c’est se plonger littéralement et émotionnellement dans la brume qui semble engloutir ce lac, et cette île mystérieuse juste au beau milieu.

À travers le double point de vue Amnesia/Edward, nous vivons la frustration de l’héroïne qui ignore tout de son identité (son passé, sa famille, sa personnalité) et souhaite tant se rappeler, et le déchirement d’Edward qui n’a jamais pu demeurer très loin du lac qui lui a arraché sa meilleure amie il y a plus d’une dizaine d’années.

Amnesia veut récupérer sa vie, mais elle a également peur que l’atrocité de ses souvenirs finissent par la détruire, s’ils refaisaient surface un jour.

Edward est encore rongé par la culpabilité qu’il ressent depuis la disparition de son amie d’enfance, et il ne peut s’empêcher d’espérer qu’Amnesia et elles soient la même personne, ou du moins qu’elles partagent la même identité, puisque de toute façon son amie ne serait plus vraiment la même après tant d’année de captivité et de sévices.

On ne peut s’empêcher de lire ce livre la gorge nouée, avec cette sensation de paranoïa et d’appréhension, ce brouillard qui semble vouloir cacher une vérité que l’on ne voit pas mais que l’on devine très proche.

L’auteure, qui est célèbre pour sa série #hashtag, écrit un thriller passionnant en deux tomes, où le premier livre d’achève avec beaucoup de questions juste au moment où nous pensions tout découvrir.

Qui es-tu Amnesia ?

Qui t’a torturée toutes ces années ?

Où étais-tu pendant tout ce temps ?

Es-tu vraiment à l’abri à présent ?

Peux-tu oser espérer construire une nouvelle vie ?

Qu’as-tu appris qui semble te hanter ?

Si vous vous attendez à tout tirer au clair à la fin du premier tome, détrompez-vous, cela ne fait que commencer !

Quant à l’histoire d’amour, elle est très bien écrite également, ce qui est un très bon plus dans cette histoire.

L’auteure a une très belle plume, que ce soit pour créer une histoire pleine de suspense et de révélations – qui comme les souvenirs, refont surface à n’importe quel moment –, dépeindre des personnages réellement attachants – avec de beaux moments de tendresse et de passion – ou des moments de terreur et désespoir.

Personnellement, je me suis déjà plongée dans le second tome.

 

*** Mes remerciements à l’auteure***

 

 

 

 

Extrait de Hate To Love You – Tijan

 

hatetoloveyou-pb-withgirl_orig

Après ma chronique, voici un extrait (VO) de HATE TO LOVE YOU.

De quoi vous donner envie!

 

Bonne lecture…

****

I was almost grinning from delight as I shoved open the back door. If I hit him, hey, all was fair in the war we were fighting of who could piss each other off the best.

It didn’t.

He was leaning against the wall, the back of his head resting on the brick, and he looked over to smirk at me. “I want to see your room.”

I thrust my hand out. “I’ll take those notes.”

That smirk just widened. He patted his bag and pushed off from the wall. “They’re in my email. I need to get on a computer.” He patted my arm and moved past me, heading inside. “I can use yours.”

“Hey!” I followed him in.

He was looking up the stairs. “Sabrina said you were on the fourth floor. You saw my place. I want to see yours. It’s only fair.”

He wasn’t waiting for my go-ahead. He was already up and rounding second floor to third. He’d be at my floor before I could get there. “Stop! I am not okay with this.”

He was at the third-floor door. He glanced down with that same goddamn smirk. “Better tell me which room or I’m going to hang out in the hallway.”

“Why are you always smirking? Is it permanently attached to your face?”

“What room, Clarke?” He was at my hallway door.

Fucking hell. I gritted my teeth. “Wait. Just wait. My door automatically locks.”

He’d opened the door but let it shut. Waiting as I covered the last set of stairs, I refused to let him see me panting. I stood there, purposely holding my breath until he narrowed his eyes and cocked his head to the side. “Breathe, Clarke. You’re going to pass out.”

I almost burped out the small pocket of air I’d been holding. “I hate you so much.”

“Yeah, yeah.” He waved that off. “We get it. Eternal damnation in hell, the whole shebang. Whatever.” He nodded to the door. “Stop stalling. I want to see your room.”

I was picturing pitchforks and fire. Maybe that was the burning smell he mentioned. It was hell, and all the fire in there. I yanked the door, glaring as I did. “Was this Sabrina’s idea?”

“Nope. All mine.” He was right behind me. I could feel his breathing. “She refused to tell me your room number, said I had to call.”

My eyes widened at the thought of him coming up by himself, strolling down the hallway, and then knocking on my door. Good Lordy gracious. Too many would’ve seen him at my door. I would’ve been the talk of the dorm.

I shuddered, unlocked, and entered my room.

****

Liens:

Amazon US: http://amzn.to/2ggN4aZ

Ajoutez-le à votre liste GoodReads: http://bit.ly/2rwVniM

 

hatetoloveyouteaertolife_orig

Suivre Tijan:

Facebook: https://www.facebook.com/Tijansbooks/

Twitter: https://twitter.com/TijansBooks

Pinterest: https://www.pinterest.com/tijansbooks/

Groupe FB lecteurs: https://www.facebook.com/groups/TijansFanPage/

Newsletter: https://goo.gl/9GxnKU

Site Internet:http://www.tijansbooks.com

HATE TO LOVE YOU – Tijan

HATETOLOVEYOUFINALCOVER2

Titre : HATE TO LOVE YOU

 Auteur : Tijan

 Date de parution (VO) : 28 août 2017

 Genre : New Adult – Sports

 

Trame (VO) :

Rule #1: No hot guys.
It might sound ridiculous. I get it. It kind of is, but college was supposed to be my sanctuary. It was my place to start over. The rumors, the whispers, and the jealousy I endured through high school would all be gone.
No one would know me at college.

Rule #2: No drama.
I’d major in pre-law. I’d make a few loyal friends. Everything would be easy breezy. No one was going to use me or hurt me. I wouldn’t let them.

Rule #3: New year. New place. New me.
Right?
Wrong.
And all because of Shay Coleman.

Football captain and quarterback, he was the big guy on campus. The cocky guy in my political science class with a smirk. I hated him on sight . . .

. . . and he was about to break all my rules.

 ****

Après l’enfer qu’elle a traversé au lycée, Kennedy Clarke est bien résolue à tourner la page en entrant à l’université.

Elle a tout prévu. Trois règles :

1 Pas de beau mec

2 Pas de drames

3 Nouvelle année, nouvel endroit, nouveau « Moi ».

Elle va donc tout faire pour passer inaperçue jusqu’à la fin de ses études, ce qui implique aussi de ne pas dévoiler qu’elle est la petite sœur de son célèbre frère, joueur de foot.

Elle est donc bien décidée à ne pas se faire d’amis, à éviter les ragots et l’hypocrisie ambiante. Elle s’est suffisamment brûlé les ailes dans le passé…

C’est sans compter sur Shay, le quarterback de l’équipe, la star absolue.

Kennedy le déteste automatiquement. Et l’évite à tout prix-.

Il lui rappelle trop de souvenirs douloureux, représente tout ce qu’elle déteste.

Donc elle se doit de le détester. N’est-ce pas ?

C’est donc l’histoire d’une fille qui veut à tout prix prendre un nouveau départ dans la vie, s’ouvrir le moins possible aux autres, fuir les rumeurs, les faux semblants, et surtout fuir Shay, qui l’attire trop, et qui semble prendre un malin plaisir à la taquiner.

Pourtant, lorsqu’ils doivent travailler en groupe, elle ne peut plus le tenir à distance… Elle essaye donc de limiter leurs échanges au groupe d’études…

Mais Shay parvient peu à peu à s’immiscer dans la vie de Kennedy, en exploitant  la moindre fissure dans sa grande carapace.

Kennedy a pourtant érigé tant de grands murs, elle semble si froide, si désagréable, et Shay est tellement adulé… Ne finira-t-il pas par se lasser et cesser de la poursuivre ? Et si elle cède finalement et décide de s’exposer, ne fera-t-il pas par la détruire, comme son ex-petit-ami?

****

 

HTLY-Teaser2

MA NOTE : 5/5

HATE TO LOVE YOU est le deuxième livre que je lis de Tijan.

Nous ne sommes plus dans l’univers « Dark Romance » de Cole, mais dans celui des jeunes universitaires, mais j’ai trouvé l’histoire tout aussi passionnante… et passionnée !

J’ai tellement été prise par l’histoire, les personnages et l’histoire d’amour que j’ai dévoré le livre en deux jours.

Tijan sait créer des personnages crédibles, imparfaits mais attachants, et la personnalité de Kennedy m’a tout de suite plu et conquise.

Sans parler de Shay.

Au fil du livre, nous en apprenons plus sur le passé de Kennedy, mais également sur celui de Shay, et tous les personnages dévoilent différentes facettes, avec leurs défauts et leurs vertus.

Car l’université peut être un monde cruel… et parfois même dangereux… Les différentes trames qui s’y déroulent sont un bon plus pour cette romance.

J’ai savouré de très bons moments d’humour, de tendresse, de passion et aussi de drame, on ne s’ennuie jamais et les émotions fortes sont au rendez-vous.

Oui, c’est du New Adult, mais l’écriture est excellente et l’histoire n’en est pas moins passionnante.

J’ai relu plusieurs passages rien que pour le plaisir de revivre ces émotions et certains dialogues.

Un vrai plaisir !

Liens:

Amazon US: http://amzn.to/2ggN4aZ

Ajoutez-le à votre liste GoodReads: http://bit.ly/2rwVniM

 

11407219_471377189679164_4734492373876819879_n

Suivre Tijan:

Facebook: https://www.facebook.com/Tijansbooks/

Twitter: https://twitter.com/TijansBooks

Pinterest: https://www.pinterest.com/tijansbooks/

Groupe FB lecteurs: https://www.facebook.com/groups/TijansFanPage/

Newsletter: https://goo.gl/9GxnKU

Site Internet:http://www.tijansbooks.com

 

Frayed Silk – Ella Fields

19553897_1582856728457278_6306443014432766898_n

Titre : FRAYED SILK

 Auteur : Ella Fields

Date de parution (VO) : 30 juin 2017

Genre : Romance contemporaine

 

Trame (VO):

Our marriage wasn’t just in trouble—mere threads were all that held it together.
What was once my perfect happily ever after had dissolved right before my eyes.
I can tell you when it started to happen.
What I can’t tell you is why.
And after seven months of watching my husband turn into someone I didn’t recognize, I’d given up hope in finding answers.

So I decided to break his heart
… and he did nothing to stop me.

Avertissement : adultère et autre sujets sensibles.

****

Dahlia et Leo sont mariés depuis une dizaine d’années, ils forment un couple parfait et heureux.

Puis un jour, tout change.

Leo est de plus en plus froid et distant.

Les mois passent et Dahlia a tout essayé, en vain.

Elle va même jusqu’à lui demander le divorce, mais il refuse. Tout comme il refuse de lui donner un quelconque type d’explication.

Elle fait du bénévolat quelques heures par semaine, et c’est dans ce centre qu’elle rencontre Jared.

Oui, c’est bien le Jared de Cyanide.

Un peu plus jeune, beau à tomber et insolemment taquin. Et il se fiche qu’elle soit mariée, il sait juste qu’elle est absolument malheureuse avec son mari. À cause de son mari.

À la maison, c’est de pire en pire, et Dahlia est tellement désespérée qu’elle finit par dire à Leo qu’elle a un amant. Ce qui est faux.

Et même cet « aveu » ne le fait pas changer d’avis. Leo refuse de divorcer.

C’est donc le début de la spirale vers le désespoir pour Dalhia.

19756348_153952415166857_8396109223209008114_n

Comment aider l’homme de sa vie ? Comment celui-ci peut-il l’ignorer à ce point, être si distant et refuser toute aide de sa part ? A-t-il une maîtresse ?

La tentation est de plus en plus forte avec Jared, et l’attirance aussi.

Finira-t-elle par céder à la passion ? Ou vont-ils se brûler les ailes tous les deux ?

MA NOTE : 4/5

En général, je fuis les livres qui tournent autour de l’adultère.

Mais j’ai eu un tel coup de foudre avec Cyanide, que la curiosité de connaître le passé de Jared, et l’envie de lire encore un livre de cette auteure ont été plus fortes.

Ce n’est pas un sujet facile, mais l’auteure a fait un très bon travail.

C’est un livre sur les relations de couple, les difficultés à surmonter lorsque l’autre se referme subitement sur lui-même et qu’il ne semble plus y avoir de sortie.

21034638_1951292231778158_4727174350936056269_n

J’aime le double point de vue narratif héros/héroïne, mais dans ce cas précis, vivre exclusivement l’histoire à travers les yeux et le cœur de Dahlia était le meilleur choix possible : passer par tout le processus émotionnel qui mène à l’adultère, à partir de sa propre perspective, de ses propres sentiments, de ses propres larmes et de son propre désespoir.

J’ai un peu détesté Leo, et bien sûr, j’ai ressenti de la tendresse envers Jared, mais il m’a aussi énervée…

Mais dans la vie tout n’est pas juste noir ou blanc, et l’adultère n’est pas uniquement l’affaire de gens faibles ou foncièrement mauvais.

Il se produit chaque jour et cela ne veut pas dire que les couples ne luttent pas pour l’éviter.

Au fil de la lecture, à travers la peine de Dahlia nous nous détachons peu à peu de son mari (qui est réellement celui qui se détache complétement en premier lieu) parce que… comment aider quelqu’un qui refuse toute forme d’aide ?

Puis lorsque tous les évènements se précipitent et que tout est révélé, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous mettre dans la peau de chaque personnage de ce triangle amoureux.

19399012_148160189079413_5138711835760737110_n

Et comme le reste du livre, Ella écrit une histoire réaliste, et je pense que la fin est parfaite pour cette histoire.

Et le petit « plus » ? Connaître enfin la femme évoquée dans le prologue de Cyanide. Je comprends mieux Jared à présent, et je l’aime même encore un peu plus !

En résumé, si les histoires d’adultère ne sont pas votre tasse de thé, donnez quand même une chance à ce livre. L’histoire en vaut la peine.

Un excellent premier livre, sur un sujet très délicat que l’auteure a su aborder avec intelligence.

De quoi patienter jusqu’au second tome de la série Surface Rust !

*** Mes remerciements à l’auteure***

  19060097_143709089524523_1461306515971909032_n

Suivre l’auteure:

Site Interet: https://www.ellafields.net

Facebook: https://www.facebook.com/authorellafields

Twitter: https://twitter.com/_EllaFields

Instagram: https://www.instagram.com/authorellafields

Pinerest: https://es.pinterest.com/authorellafields

 

THE OPPOSITE OF YOU (Opposites Attract #1) – Rachel Higginson

 

17522711_900097963466828_1933142521748471388_n.jpg

Titre : THE OPPOSITE OF YOU

Série : Opposites Attract (#1)

Auteur : Rachel Higginson

Date de parution (VO) : 30 mai 2017

Genre : Romance contemporaine

302 pages

Trame (VO):

I’ve sworn off men.

All men.

Famous last words, right? You’re expecting some epic tale of reluctant love and my dramatic change of heart? Well, you’re not going to get it.

I’m stubborn. And headstrong. And I’ve just survived the worst three years of my life. After escaping an abusive boyfriend to live in hostels and cheap hotels while I worked my way across Europe, I’ve come to two conclusions.

The first? Now that I’m back home, I’m going to squander my expensive culinary degree on a food truck that caters to the late night drunk crowd.

The second? I’m going to prove to the bastard across the plaza that my street food is better than his fussy five course monstrosities.

Killian Quinn might be Food and Wine’s Chef to Watch Out For. He might have a Michelin Star. He might have every food critic in the city wrapped around his too-large fingers. But he’s also pretentious and unbearably arrogant and the very opposite of me.

So he can keep his unsolicited advice and his late night visits and his cocky smiles. I want none of it. Or him.

I want the opposite.

****

Après son retour d’Europe, où elle avait fui la relation néfaste et abusive qu’elle avait vécue pendant deux ans avec son ex petit-ami et mentor, Vera est de retour pour passer du temps avec son père malade, mais également récupérer sa vie.

Elle a fait une croix sur son rêve de toujours : devenir chef et conquérir les étoiles Michelin.

Mais comme la gastronomie est sa vie, elle

décide de ne pas complètement y renoncer et de monter sa petite affaire sur le parking du magasin de son frère…. Juste en face de Lilou, l’un des restaurants les plus en vogue de la haute cuisine …

La vie est assez ironique, car seule une place sépare Foodie – son petit food-truck – de la cuisine de ses rêves… actuellement dirigée par Killian Quinn.

Celui-ci n’hésite pas à traverser cette place lorsqu’il aperçoit sa petite affaire, pour lui demander ce qu’elle cherche à faire.

Leur premier échange est plus que glacial et tendu.

Et à partir de ce jour-là, c’est la guerre froide entre ces deux-là, mais Killian semble obstiné à lui faire parvenir des conseils qu’elle ne lui a jamais demandés, par l’intermédiaire de son sous-chef Wyatt, qui passe commande auprès d’elle pendant ses pauses.

Killian représente tout ce qu’elle déteste dans le milieu de la haute cuisine, tout ce qui l’a poussée à fuir, tout ce qui l’a détruite intérieurement.

Pourtant il est aussi tout ce qu’elle désire : les grandes cuisines regorgeant d’effervescence, la haute gastronomie, et même l’homme lui-même est trop séduisant.

Killian est un chef reconnu et en haut de la vague.

Elle sert de la nourriture « réconfort », mais délicieuse, aux oiseaux de nuit sortant de leurs soirées…

Il est sous les projecteurs, elle travaille dans l’ombre d’un food-truck

Il a conquis la cime, elle semble y avoir renoncé à jamais, et de toute façon, son ex a le pouvoir de lui fermer toutes les portes de ce petit monde…

Il est son opposé absolu.

Peuvent-ils se rencontrer à mi-chemin et construire quelque chose ?

MA NOTE : 4,5/5

Ayant commencé la série Opposites Attract par le deuxième tome (The Difference Between Us) qui m’a absolument conquise, j’avais vraiment hâte de me plonger dans ce premier tome pour connaître enfin l’histoire de Vera de Killian.

Une lecture délicieuse, où j’ai pris un réel plaisir à retrouver la plume de Rachel Higginson, avec une histoire d’amour qui se mijote également à petit feu, avec des moments de pur bonheur, comme lorsque Vera semble détester ce prétentieux (mais brillant chef) Killian.

Il y a de l’humour, de la tendresse, de la tension sexuelle, du drame, et assister à l’éclosion de leurs sentiments est un délice.

Nous retrouvons les autres personnages de la série, et ils sont tout aussi attachants et intéressants.

Je n’ai pas vraiment grand-chose à ajouter à ce tome, si ce n’est qu’il vaut autant le détour que le deuxième, et qu’il nous laisse aussi sur notre faim parce que nous avons hâte de découvrir le prochain tome, mais il faudra encore patienter !

Encore un « Must Read » !

 

***Mes remerciements à l’auteure***