Autopsie d’un coeur amoureux – Karine Haulin

Autopsie d'un coeur amoureux par Karine Haulin.jpg

Titre : AUTOPSIE D’UN CŒUR AMOUREUX

Auteur : Karine Haulin

Date de parution : 2 mai 2017

Genre : Romance

125 pages

Résumé:

 » Il m’a quittée ce matin.

Je me rappelle le bruit grinçant de la porte qui se referme sur son corps frêle.
Corps soudain vêtu de transparence.
La mine basse et les gestes hésitants.
Et la voix mal assurée, tremblotante. Quelques mots simples mais violents, foudroyants.
Tombé amoureux- Une autre- Désolé- Partir.

Ces mots, ils pouvaient exister pour les autres. Mais ni lui ni moi n’aurions dû pouvoir les prononcer.
Ces mots, il n’aurait pas dû les connaitre.
Je le regarde et c’est un étranger que je vois. Un enfant gauche, maladroit, ne parvenant pas à soutenir mon regard. Un corps mou qui ne cherche qu’à fuir.
Il est déjà dans une autre vie, loin de la mienne.

Il n’est que faiblesse à ce moment précis.
Une ombre qui s’efface dans l’obscurité d’un couloir.
Huit années de ma vie qui s’envolent aussi vite qu’une feuille dans le vent de l’automne ».

C’est ainsi que Marie décrit le départ de Pierre, départ qui signe pour cette femme de presque quarante ans le début d’une descente aux enfers.
Entre détresse, solitude, souvenirs obsédants et questionnements, elle va tenter de se relever, jour après jour, tant bien que mal.
Mais certains événements vont rendre cette tâche difficile.

Bienvenue au plus près d’un cœur brisé, un cœur amoureux.

****

MA NOTE : 4/5

S’il y a bien une chose que j’aime particulièrement, c’est de découvrir un auteur dont je n’avais jamais entendu parler, débutant ou autre.

Ce qui m’a attirée :

La couverture. Sobre et belle.

Le  résumé. Une accroche efficace.

Seule la longueur m’avais fait hésiter, car j’ai souvent été déçue par les récits courts (ou « novellas » dans le jargon de la Romance). Je considère qu’il faut une certaine longueur pour développer suffisamment une trame et ses personnages.

Or ce livre est une belle exception. Il commence tel un poème, puis il nous emporte à travers Marie, sa lente agonie, toutes ces questions qu’elle se pose, cette désolation qu’elle ressent et toujours, TOUJOURS avec un rythme  et des mots si justes.

Ce livre est comme un processus avec ses déchirements intérieurs, physiques, ses remises en question, ses « rechutes » et les leçons à tirer. L’auteure a une vision  si juste de la psyché de Marie que je me suis prise très souvent à me demander s’il n’y avait pas (au moins) un peu de vécu dans cette prose.

À la fois réaliste et poétique, cruel et tendre, ce travail intérieur du deuil d’une relation est réalisé avec une très belle plume, et s’il s’agit du premier livre de l’auteure, celle-ci a un avenir très prometteur.

J’ai refermé ce livre en songeant que, quelque part, un petit carnet oublié au fond d’un appartement vide servira de consolation à une autre âme en peine.

 

***Mes remerciements à l’auteure***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :