À n’importe quel moment (Déjouer le Système T. 3)

31557624

Ma note: 4/5

Que d’émotions…

 

ATTENTION, POSSIBLES SPOILERS

En refermant le Tome 2, j’avais un sentiment d’exténuation et d’appréhension émotionnelles.

Adam et Mia se sont entredéchirés malgré leur amour, et puis il y a cette « bombe ».

Ce troisième tome (le dernier sur le couple Adam/Mia) s’ouvre donc sur un tout autre calvaire, car nous ignorons si Mia pourra surmonter cette épreuve, se pardonner une faute qu’elle croit profondément avoir commise en prenant sa décision, et même si elle gagnait ce combat, nous n’avons qu’un faible espoir que leur couple puisse y survivre.

En un an, leur amour est confronté à une terrible épreuve, qui sera leur épreuve de feu, pour ainsi dire.

Et la narration de chacun de leur point de vue nous aide à ressentir cette cruelle traversée du désert, tant de Mia, comme d’Adam, l’une comme principale « combattante », l’autre, dans l’ombre et se sentant impuissant à bien des égards.

Et rien n’est glamour dans ce chemin, l’auteure ne nous épargne rien, ni les conséquences physiques, ni les conséquences émotionnelles, ni les questions que chacun se pose. Le fait de passer d’un point de vue à l’autre nous fait réaliser combien ils raisonnent souvent de la même façon mais ne se font curieusement plus confiance, à cause de leurs erreurs passées. Chacun prête à l’autre des pensées négatives et souffre dans son coin.

Ce tome est donc celui de leur maturité, nous vivons sur un fil tout au long tu livre, avec cette peur que parfois, même l’amour le plus fort ne suffit pas…

C’est dans ce livre que Mia et Adam doivent apprendre à grandir, même si cela implique qu’ils doivent se séparer.

Brenna Aubrey décrit de façon très réaliste la dure épreuve de Mia, et de ceux qui l’entourent, et à la fin de ce livre, je comprends pourquoi l’histoire de ce couple est écrite en trois tomes, dans cette série Gaming The System – dont le sixième tome sortira bientôt –. En effet, je crois que si leur histoire avait uniquement occupé un tome, comme le reste de couples de la série (voire deux), la lecture n’aurait pas été aussi satisfaisante, l’expérience n’aurait pas été aussi complète. Car il y a eu tant de sentiments, l’évolution était si complexe, ils devaient tellement mûrir, et ils devaient faire face à tant de rebondissements, tant d’obstacles, que ces trois tomes, ces trois « phases » étaient vraiment nécessaires. Et je ne peux pas empêcher ce sentiment de tristesse en tournant la dernière page.

Une très belle histoire d’amour, une jolie leçon de courage.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s